En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies [ou traceurs] destinés à mesurer son audience.

Chaleur et soleil : comment s’en protéger ?

Mis à jour le 03/07/2018

L’été est là, et avec lui les fortes chaleurs et le soleil. Comme tout travailleur en extérieur, les agriculteurs sont particulièrement soumis à ces conditions climatiques et les risques encourus peuvent être majeurs : coups de chaleur (urgence vitale), déshydratation, coup de soleil, cataracte et cancers de la peau. Autant de risques à éviter en ayant les bons réflexes pour préserver votre santé.

Canicule


On parle de canicule lorsqu’il fait très chaud la journée, que la nuit la température ne descend pas ou très peu, et que cela dure depuis plusieurs jours. Le travail à la chaleur n'a pas de définition réglementaire. Toutefois, au-delà de 30°C pour une activité sédentaire, et 28°C pour un travail nécessitant une activité physique, la chaleur peut constituer un risque pour les salariés. 
L'exposition à la chaleur peut avoir de graves conséquences sur la santé et augmenter les risques d’accidents du travail. Il est donc important d'adopter les bons réflexes pour prévenir les risques liés à la forte chaleur.
 

Soleil et UV


Si vous travaillez en extérieur, vous êtes exposés aux rayons ultraviolets (UV) du soleil, donc exposées aux risques. À trop forte dose et en continu, les UV peuvent être à l’origine du vieillissement prématuré de votre peau et de lésions cutanées bénignes ou malignes, pouvant être la cause d’un cancer de la peau. Grâce à quelques gestes simples et adaptés, vous pouvez diminuer ces risques.
 

Chez les travailleurs exposés


Vous êtes particulièrement exposé au soleil et à la chaleur dans votre métier ? 
Soyez vigilant et adoptez les bons réflexes :
Faites régulièrement des pauses à l'ombre ou dans un endroit frais ;
Adaptez votre rythme de travail selon votre tolérance à la chaleur et organisez le travail de façon à réduire la cadence, notamment en aménageant les plages horaires de travail ;
 

Réduisez ou différez les efforts physiques intenses, et reportez les tâches ardues aux heures les plus fraîches.

 
Privilégiez les aides mécaniques à la manutention (diables, chariots, appareils de levage...)
Pensez à éliminer toute source additionnelle de chaleur : éteignez le matériel électrique non utilisé…
Protégez votre peau du soleil avec des vêtements légers à manches longues qui permettent l’évaporation de la sueur (ex. : vêtements de coton), amples, et de couleur claire ;
Protégez votre tête avec un chapeau à bord large ou une casquette saharienne ;
Appliquez de la crème solaire (indice minimum 50 et à renouveler fréquemment) sur les zones découvertes par les vêtements ;
Portez des lunettes de soleil ;
Pensez aussi à boire de l'eau abondamment tout au long de la journée et évitez toute consommation de boisson alcoolisée (y compris la bière et le vin).
 

Un suivi régulier est indispensable


Un suivi dermatologique régulier pour les personnes à risques (présentant de nombreux grains de beauté, de phototype très clair, ayant des antécédents familiaux de cancers de la peau, ayant eu de nombreux coups de soleil pendant l’enfance…) est primordial pour prévenir un cancer de la peau.
 
Le changement d’aspect d’un grain de beauté ou encore l’apparition d’une tache brune, peuvent être des signes précurseurs d’un cancer cutané. Alors, ayez les bons réflexes ! Consultez un dermatologue et n’hésitez pas à en parler à votre médecin du travail.